Agression du patrimoine : L’Unesco menace de déclasser Saint-Louis, les populations interpellent l’Etat.


Célèbre pour son architecture coloniale, la ville de Saint-Louis a été classée en 2003 patrimoine universel par l’UNESCO.

Ville historique qui a abrité les premières constructions de la puissance impérialiste française, Saint-Louis a incarné des symboles forts du passé.Cependant, l’ancienne capitale de l’Afrique Occidental Française (AOF) continue toujours de faire face à de multiples menaces. Aussi belle qu’elle soit, la ville est en train de tomber en décadence.
Depuis 2007, Saint-Louis court un risque de déclassement comme patrimoine universel. La démolition de la maison portugaise qui datait du 17e siècle a fait sortir l’UNESCO de ses gonds. Ce dernier a donc menacé de retirer la cité de la liste des villes érigées comme patrimoine universel.

Un conseil interministériel présidé par le premier ministre Boune Abdallah Dionne a été convoqué d’urgence pour ainsi remédier à cette situation. Ainsi de nombreuses mesures ont été prises notamment l’interdiction formelle des démolitions, et la rénovation de certains sites à l’instar de la Grande Mosquée en ruine située sur l’ile. Et œuvrer pour la conservation, restauration et préservation de ce joyau.

Pas de respect des normes
Le problème majeur est que les bâtiments sont sauvagement agressés. Les gens n’honorent pas les normes de construction et la structure coloniale de ses résidences. Les balcons en bois et fer forgé ne sont pas respectés. D’où l’urgence de la mise en vigueur d’une loi interdisant le non-respect des règles de base de construction des anciens bâtis à Saint-Louis.

Malgré les nombreux programmes de réhabilitation, l’ancienne capitale du Sénégal est plongée dans un état de délabrement très avancé, un manque d’entretien et une destruction des édifices. Pour dire les joyaux sont en train de mourir à petit feu sous le regard impuissant de la population nostalgique du passé historique . Ajoutée à cela une insalubrité insoutenable des quartiers et des plages qui rend la ville touristique méconnaissable.

Sensibiliser les citoyens et les autorités

Pour pallier à cette situation d’aucuns pensent qu’il faudrait sensibiliser les citoyens et les élus dans cette quête de valorisation et de conservation du patrimoine de cette ville. Pour d’autres, il faudrait inviter les autorités et les bonnes volontés à investir dans la vielle ville. En cette heure de modernité il serait efficace de réhabiliter les vieux bâtiments en ruine et ceux abandonnés tout en gardant l’aspect historique.

La vieille ville est vraiment en train de sombrer et risque d’être érigée patrimoine en ruine par l’UNESCO si on ne fait rien. Il perdra ainsi son statut et la valeur accordée ou pire disparaitra à jamais. Il est l’heure pour le Sénégal de s’intéresser à ses patrimoines comme la ville de Saint-Louis et l’ile de Gorée s’il ne veut pas que l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête ne l’anéantisse à jamais.

 

SENEGAL7/Ndarinfo.com


Laisser un commentaire