Ambiance africaine et beau succès pour Teranga à Querqueville

Le premier festival des Continents au fort de Querqueville ce week-end près de Cherbourg était consacré à l’Afrique. L’association Teranga y participait au profit de ses actions à Somone.

Ambiance surréaliste pendant ces quatre jours africains en Normandie. En dehors des concerts, il y avait parfois plus de visages venus du continent africain que de Normands, sous un soleil de plomb. Plusieurs ambassadeurs et même des ministres ont honoré de leur présence ce premier festival organisé par Boubakeur Khelfaouï, très connu en Afrique dans le monde des grands concerts, qui vient d’acquérir ce fort en forme d’arène romaine vendu par la Marine nationale.

Une série de conférences en partenariat avec l’Unesco ont marqué cet événement, mais aussi des spectacles et des concerts de musique africaine ponctués par la prestation de Manu di Bango dimanche soir. Parmi les conférenciers: Eloi Coly, le directeur de la Maison des esclaves de Gorée, ami du propriétaire.

Un dimanche fructueux

La journée de dimanche a été très faste pour les bénévoles de Teranga-Cherbourg qui se relayaient depuis jeudi pour faire connaître Somone et les actions de l’association en faveur de l’école et de la santé. Le stand très fourni en produits artisanaux de la Petite côte a été souvent pris d’assaut dimanche après-midi, et les visiteurs sont repartis avec des objets métalliques originaux, des paréos et surtout de jolis colliers.

Après la participation au festival des Artzimutés à Cherbourg la semaine précédente, ce sont plusieurs centaines d’euros qui ont été collectés pour financer les futurs projets de Teranga à Somone.

Manu di Bango, toujours aussi percutant à 85 ans!


1 comment

  1. Mamadou COLY juillet 9, 2018 12:31   Répondre

    FELICITATIONS!

Laisser un commentaire