Chute de la statue de Faidherbe à Saint-Louis

Statue L. Faidherbe

Dans un communiqué transmis à Ndarinfo.com, le Kurel des deux raakas de Saint-Louis précise que la chute du monument du général Faidherbe « n’est nullement l’œuvre de quelconques talibés mourides ».

« Cela s’est produit naturellement à la suite de la forte pluie qui s’est abattue, très tôt, ce matin », a expliqué Lamine GUEYE, le trésorier général du Kurel.

M. GUEYE rappelle par ailleurs que d’autres dégâts similaires ont été notés dans d’autres endroits de la ville à la suite de cette forte intempérie.

NDARINFO.COM

 

Sur Dakarflash:
« La chute de la statue de Faidherbe relève de la volonté divine »

On en sait un peu plus sur la chute spectaculaire de la statue du général Faidherbe. Cet ouvrage en bronze est tombé contre toute attente, dans la nuit du lundi à mardi vers les coups de deux heures du matin. C’est en tout cas, ce qu’a confirmé ce jour Alioune Badara Diagne dit Golbert.

Selon le Directeur de la radio privée Teranga Fm, joint au téléphone par Actunet, c’est un vent violent suivi d’une forte pluie qui a terrassé la fameuse statue qui trônait fièrement sur la mythique place Faidherbe depuis pratiquement 126 ans.

Depuis que la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, chacun y va de son commentaire. Mais pour dépassionner le débat, Golbert invite les populations à savoir raison garder. A l’en croire, la chute de la statue de Faidherbe relève de la volonté divine. Pour juguler toute récupération de cette affaire à des fins inavouées, notre interlocuteur estime que ce symbole de l’ancienne capitale du Sénégal soit reboulonné au plus vite.

Pour Golbert, la statue de Faidherbe fait partie de l’histoire de Saint-Louis du Sénégal. « Le socle est là, il n’a pas été touché », a-t-il précisé.

Coïncidence troublante, cette affaire qui défraie la chronique dans la ville tricentenaire, est intervenue à quelques heures seulement de la prière des deux Rakkas que Serigne Touba avait effectué le 5 septembre 1895 dans le bureau du gouverneur colonial.
Dakarflash/Diop Mamadou


Laisser un commentaire