Cinéma : Apolline Traoré, au-delà des frontières

Le nouveau film d’Apolline Traoré prend des allures de road-movie, nous dit RFI. Un périple riche en péripéties en tous genres sur les routes ouest-africaines, qui en sept jours nous fait traverser cinq pays, du Sénégal au Nigéria en passant par le Mali, le Burkina Faso et le Bénin.

C’est une fiction, mais qui parle d’une réalité : la difficile application sur le terrain des règles de l’intégration africaine, et notamment de la libre circulation des biens et des personnes sur le territoire de la CEDEAO, la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest. C’est aussi un film qui parle des femmes et qui met en valeur quatre femmes, quatre actrices devant la caméra de la réalisatrice Apolline Traoré. Frontières, le titre de ce film multiprimé au FESPACO 2017, sort demain en France.
Claude Forest est professeur en économie du cinéma à l’Université de Strasbourg. Avec Patricia Caillé, il est le coauteur aux Presses Universitaires du Septentrion d’un livre intitulé Regarder des films en Afrique. Il prépare également un autre ouvrage Produire des films : Afrique et Moyen-Orient qui doit sortir à l’automne prochain.
Reportage d’Antoine Pecqueur au Burkina Faso où se trouve en pleine nature le Village Opéra. Un lieu totalement atypique, qui fait le lien entre culture et éducation.

RFI Jean-François Cadet


Laisser un commentaire

1 comment

  1. Sylvie mai 30, 2018 8:52   Répondre

    Au cinéma Le Palace à Equeurdreville 20 et 22 juin à 18h 30 !