Jeudi 24 Septembre :: CONSEIL DES MINISTRES : La relance du tourisme préoccupe le chef de l’Etat

1 . SOLEIL ::  CONSEIL DES MINISTRES :  Tourisme, un secteur prioritaire à booster

Le Conseil des ministres s’est réuni, hier, mercredi 23 septembre 2015 au Palais de la République, sous la présidence du chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky Sall.

Le président de la République présente ses meilleurs voeux à la Oumah islamique et à la communauté musulmane du Sénégal, qui s’apprêtent à célébrer à partir de demain, la fête de l’Aid El-Kébir (Tabaski). A ce titre, le chef de l’Etat formule des prières ferventes pour la paix, la stabilité et concorde nationale.

Abordant la commémoration, le 26 septembre 2015, du 13ème anniversaire du naufrage tragique du bateau le Joola, le président de la République salue à nouveau, au nom de la nation, la mémoire des victimes et réaffirme la solidarité de l’Etat aux rescapés.

Poursuivant sa communication, le chef de l’Etat rappelle au gouvernement son attachement particulier à la relance de la destination touristique Sénégal et sa volonté de faire du secteur du Tourisme, un pilier du développement économique et social national, comme énoncé en 2013, à Saly Portudal.

La volonté du président de la République, réitérée en Casamance lors de sa tournée économique dans la région, a valu entre autre, à celle-ci d’être déclarée Zone touristique d’intérêt national au travers de mesures d’incitations fiscales et sociales de grande portée et déjà en vigueur.

Les différentes mesures en faveur de la relance durable du secteur du Tourisme ont été amplifiées et consolidées par la décision, prise par le chef de l’Etat en avril 2015, de suspendre les procédures relatives aux visas d’entrée touristique et de baisser de moitié, les taxes aéroportuaires.

Dans la même perspective, le président de la République rappelle l’importance primordiale qu’il accorde au rayonnement et aux performances de la Société d’aménagement de la petite côte (Sapco), qui doit être un instrument de référence pour le secteur.

Enfin, le chef de l’Etat insiste sur l’impératif d’une meilleure promotion de la destination Sénégal, avec la mise à contribution de notre réseau diplomatique et consulaire, l’adaptation aux normes internationales de nos réceptifs touristiques et hôteliers, la professionnalisation des personnels en activité ainsi que l’accélération du développement de nouveaux sites et zones touristiques.