Les ravages de la dépigmentation au Sénégal: 67% des femmes concernées

BBC.com. – La présidente de l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA), le professeur Fatoumata Ly, est très inquiète car la dépigmentation fait des ravages au Sénégal.

Selon une étude de l’AIIDA, 67% des femmes sénégalaises s’adonnent à cette pratique.
Le professeur Fatoumata Ly a plaidé samedi pour l’interdiction de la vente des produits cosmétiques dépigmentants afin d’éradiquer le phénomène croissant de ’’la dépigmentation cosmétique volontaire (DCV)’’ notée au Sénégal.

’’Des mesures doivent être prises par les plus hautes autorités étatiques pour interdire la commercialisation de ces produits cosmétiques dépigmentants pour éradiquer ce fléau’’, a-t-elle déclaré.

Elle s’exprimait à l’occasion d’un panel organisé par l’AIIDA sur le thème : ’’quelles mesures pour une politique nationale de prévention de la dépigmentation cosmétique volontaire’’.

dépigmentation de la peau

https://www.bbc.com/afrique/region-50247230?fbclid=IwAR2aoFL7MZi2zFL8SGZbg59aCfKT1Qe5kR9ZACwtKKNrzQhldSVMPceNkig


Laisser un commentaire