Sur RFI: A Dakar, un lieu mythique se prépare à vivre une seconde vie.

L’ancien palais de justice

L’ancien tribunal, construit avant l’indépendance, abandonné dans les années 90, vient d’être attribué au ministère de la culture qui compte en faire un lieu d’exposition pour l’art contemporain.

Cet ancien tribunal du Cap Manuel a longtemps été laissé à l’abandon. Il a été inauguré le 26 décembre 1958 par le Haut commissaire général de la République en Afrique occidentale française, Pierre Messmer. Le bâtiment, dont les fondations vieillissaient a dû être abandonné au milieu des années 2000.
Mais en 2016 l’ancien palais de justice a été « réenchanté » en galerie d’art pour l’exposition internationale Dak’art
…la peinture est encore fraîche à quelques endroits – et sécurisées.  Le tribunal n’en est pas dénaturé pour autant, les artistes qui ont investi les salles d’audiences et autres recoins du bâtiment ont réussi à jouer avec l’état de délabrement des lieux pour composer leurs œuvres.

Comme l’écrit Simon Njami, commissaire de la douzième édition de la biennale Dak’Art, sur le mur – qui n’existait pas avant la rénovation – qui se dresse devant nous en entrant dans l’ancien tribunal :

  » C’est ainsi que le monde de l’art entend redonner une utilité à l’ancien palais abandonné depuis des lustres.

…Mais pour Simon Njami, le choix de ce palais de justice était « une condition sine qua non » pour cette exposition. Un choix judicieux, qui serait susceptible de relancer l’idée du gouvernement de changer l’ancien tribunal en un nouveau musée d’art contemporain…

Vue de la terrasse de l’ancien palais de justice

g

Photos: RFI  Guillaume Thibaultg


Laisser un commentaire