Sur RFI: Boubacar Touré Mandémory dénonce le délabrement de Rufisque en photos

Rufisque

Actif depuis trente ans, le grand photographe sénégalais Boubacar Touré Mandémory a organisé entre septembre et décembre un atelier intitulé « Regards sur la ville de Rufisque ».

Son objectif : former de jeunes photographes et alerter les autorités sur le délabrement de cette ville du littoral, située à 28 kilomètres au nord de Dakar.

Bourlingueur expérimenté, Boubacar Touré Mandémory aime se définir comme un « photodidacte ». Sa première exposition, en 1986 à Gorée, portait sur les « fous de Dakar » – ces personnes en haillons qu’on peut croiser sur les trottoirs de la capitale. Son travail, publié par la Revue noire, Libération ou L’Express, se distingue par son style particulier : des angles de prise de vue très inhabituels, souvent au ras du sol.

Il a fondé un collectif de photographes dès 1988, parce qu’il estimait son art « trop méprisé et réduit à des photos de mariages ou de baptêmes ». En 1990, il lance le mois de la photo à Dakar, qui est devenu plus tard les Rencontres de la photographie africaine de Bamako, au Mali… Un déplacement qui s’explique par l’organisation à Dakar de la Biennale des arts……

Par Sabine Cessou

L’article complet est ici: http://www.rfi.fr/hebdo/20150109-senegal-boubacar-toure-mandemory-denonce-delabrement-rufisque-photos?ref=fb


Laisser un commentaire