Sur Seneweb: Dakar ? ici on étouffe !

Le nombre de véhicules en circulation dans la capitale, Dakar, dépasse l’entendement. Conséquence: des embouteillages à n’en pas finir à tous les coins de rue. Une situation qui interpelle nos confrères de Vox Populi qui pointent du doigt la vétusté du parc automobile rempli de « cercueils roulants », de « poubelles ambulantes » ou de « ferrailles ambulantes ».
« Et désormais, pour circuler dans cette ville, il faut s’armer de patience. Et beaucoup de patience puisque ça ne roule presque plus sur aucune voie de dégagement ou route secondaire. Les bouchons ont atteint leur pic à cause d’un parc automobile qui ne cesse de gonfler », lit-on dans les colonnes du journal qui consacre, ce mercredi, une pleine page à la circulation routière dans la capitale sénégalaise.

« Désormais, c’est toute la ville qui est sous l’emprise des embouteillages. Et malgré un nouveau plan de circulation expérimenté en mai 2016… rien n’a changé. La circulation est devenue pire depuis trois mois ».
Le parc automobile, lui, s’accroît de plus de 8000 véhicules par mois, soit 96 000 véhicules par an dans tout le pays, font constater nos confrères.
Seneweb news


Laisser un commentaire