Sur au-senegal.com: Ces petites mains qui nettoient la capitale chaque matin

Ils sont des centaines chaque matin que l’on rencontre dans certaines artères de Dakar avec leur gilet jaune, leur balais et brouettes à rendre propre la ville. Eux ce sont les petites mains invisibles qui rendent un visage propre à une ville qui souffre de ses habitants.

Si Dakar est sale, ce n’est sûrement pas de sa faute, mais bien celle de ses habitants. Papiers, sachets, canettes, etc. Le geste naturel de beaucoup est de jeter ce que l’on a dans les mains dans la rue. Cela demande trop d’efforts d’attendre d’arriver à la maison ou de chercher la poubelle la plus proche. Une situation qui a enlaidi la ville de Dakar que l’on pourrait croire inscrite dans un concours de ville de la plus sale.
Pour essayer de redonner un visage un peu civilisé à la ville de Dakar, et arrêter de faire fuir les touristes, les communautés urbaines ont mis en place des équipes qui se chargent chaque matin de balayer les rues. Par groupes, ces petits lutins occupent des zones comme le rond point de yoff, la route des Almadies, Mermoz, la Vdn, Liberté 6, le centre ville, etc.
Ils balaient le sable qui s’entassent sur le goudron, ramassent les papiers et sachets plastiques qui traînent…Ensuite, ils transportent tout ça dans des brouettes en attendant le passage des bennes à ordures.
Même si leur travail paraît insignifiant devant l’insalubrité de certains coins à Dakar, ces petits lutins continuent leur besogne malgré la misère des salaires qui varient entre 50 000 FCFA et 60 000 FCFA par mois.

Eva Rassoul/https://www.au-senegal.com/les-petites-mains-qui-nettoient-la-capitale-chaque-matin,15570.html


Laisser un commentaire