C’est parti pour le Ramadan au Sénégal

77850649_o Voilà comment se passe une journée de RAMADAN dans nos familles, c’est un mois de Jeûne…c’est le mois le plus riche de l’année pour un musulman. Le jeûne commence à la première  prière, c’est-à-dire celle de l’aube (Fadjir) jusqu’à l’appel de la 4° prière (Timis), vers 19h30. Chez moi, nous nous levons  à 4h du matin pour préparer un petit repas qui s’appelle le « KHEUDE », pour  ne pas sentir le ventre vide toute la journée.  Ensuite c’est la 1ere  prière vers 5h 30mn qui marque le début du Jeûne. Chaque membre de la famille part à ses occupations… aller au travail, commencer les travaux ménagers…ou se recoucher  pour se lever et aller à l’école si elle est encore ouverte, à cette période.

Cette année, cela se passe pendant les vacances s,auf pour les 3° et les terminales qui passent le brevet et le bac, en Juillet. Vers 11h: réunion dans le salon. Le chef de famille explique beaucoup de choses sur le Ramadan. Ensuite prière de 14h; après tout le monde se réunit sous le manguier dans la cour, et on écoute les adultes parler de spiritualité. A 16h, les filles de la famille partent au marché pour acheter  légumes et poissons pour préparer le repas du soir, d’autres vont à la boulangerie chercher le pain, à la boutique pour acheter le lait, le café le sucre,  beurre et  du « chocomousse », des dattes…

Vers 19h, on sort la natte, les tasses, et tout ce qu’il faut pour faire la  COUPURE, ce qui veut dire que dès que l’Imam aura donné le signal, au coucher du soleil…on se précipite pour boire et manger de bon appétit. On commence par une boisson chaude, comme le café, le lait, ou le quinquéliba, ensuite on a tellement eu soif tout le long de la journée que nous buvons, beaucoup d’eau et de jus maison comme le bissap ou le bouye, après des tartines à volonté…. Vers 20h30, c’est la dernière prière groupée avec ce qu’on appelle le « nafila ». Et le repas du soir vers 22h suivi du thé sénégalais (Ataya)

C’est un mois de purification physique et spirituel. Ce n’est pas facile tous les jour. Parfois on est tenté de boire, surtout en juillet où il fait très chaud… mais on s’abstient….et à la fin du Ramadan, on se sent léger, et purifié. Et on fait une grande fête appelée « KORITE »…avec des boubous neufs pour chacun, de la boisson et nourriture à volonté qui est aussi l’occasion de se pardonner les uns les autres. Ce qui est symbolique au niveau de la tolérance et de la culture de la paix, c’est d’inviter nos amis chrétiens. Comme eux nous invitent à participer à leur fête de Pâques.

Aminata Mbengue Youm, du club E-jumelage du Lycée Ngaparou/Somone


Laisser un commentaire