Vu sur le net: La dépigmentation, une tendance qui peut virer au cancer voir à lamort

Des femmes guinéennes, jeunes, adultes et même des vieilles, sont devenues des blanches au fil des années. Il suffit d’aller à une cérémonie, ou dans les lieux de rencontre pour croiser un tas de jeunes filles et femmes qui ont changé la couleur de leur peau. Le blanchiment de la peau n’est pas inaperçu dans toute l’Afrique subsaharienne, même des hommes le pratiquent.

Par ignorance, ambition, jalousie ou encore le complexe d’être ce qu’elles sont, des femmes s’aventurent fièrement dans les produits cosmétiques, pour se rendre belles et embellir leur peau en vue de séduire leurs partenaires ou leurs maris. Certaines le font pour paraître plus aisées devant la société.  Ces produits peuvent être des pommades en crème ou gel, la lotion, l’huile, des injections, des cachets, du savon et autres.
Dans un article de actu-elles, il y a quelques années, notre reporter avait découvert que la jalousie pousserait certaines femmes à changer la couleur de leur peau, c’est le cas de Mme Camara Aissata Sylla,

« avant j’avais un teint sombre, le jour que je me suis rendue compte que mon mari sortait avec une fille de teint clair, j’ai aussi jugé nécessaire de me métamorphoser. Quand j’avais commencé à utiliser les produits cosmétiques, ma peau est devenue jolie. Mais maintenant ma peau est détruite de taches noires et de vergetures, » regrette-t-elle en fin de compte.

Si certaines femmes disent le faire pour attirer les hommes, par contre ceux-ci restent divisés sur le sujet .D’aucuns affirment ne pas vouloir des femmes qui se dépigmentent,  d’autres disent ne pas aimer une femme de teint noir.
Dans un débat que notre site a lancé sur facebook le mois dernier, des internautes surtout hommes, ont laissé des commentaires comme :

« Une beauté éphémère qui fini par nuire sa victime »,  « On tombe amoureux du cœur et non du corps ».

Pour M. Abdoulaye qui se dit être surpris par l’ampleur des femmes au teint clair artificiel,

« l’Etat devrait s’impliquer car c’est aussi un problème de santé publique. » Mme Hami Traoré, écrivaine ivoirienne avait aussi participé au débat, elle estime que,

«  nous vivons dans une société de consommation où on montre que des femmes au teint clair dans les publicités ou affiches. Pour ces filles, avoir un teint clair attire plus l’attention. Aussi quand tu n’as pas confiance en toi, tu peux facilement te laisser guider vers ce chemin et tu finis par regretter après.»

Conséquences de la dépigmentation
D’après nos recherches sur le net et des avis de médecins, les produits cosmétiques contenants généralement d’hydroquinone,  fragilisent la peau (comme du papier) et ouvrent celle-ci aux infections (gale ; dartre ; infections bactériennes graves, pouvant emmener à une amputation d’un membre ; furoncle), défaut de cicatrisation en cas de plaie, grosses vergetures rouges irréversibles, acné rouge, augmentation de la pilosité, l’hypertension artérielle, le diabète et le cancer de la peau.

« À côté des complications esthétiques, il existe des complications vitales, au premier rang desquelles des infections qui tuent rapidement par chocs septiques. Les infections les plus fréquentes et les plus graves sont les dermo-hypodermites bactériennes, »

dixit Pr Dieng Mame Thierno, sur medscape.com.
Ces produits entraînent aussi un risque de bébé de petit poids à la naissance chez les femmes enceintes, ainsi qu’une défaillance dans le fonctionnement des reins (insuffisance rénale).

Aminata Pilimini Diallo


Laisser un commentaire