Air Sénégal sans Londres ni Genève cet été

Airjournal.fr. – Face au développement de la pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne Air Sénégal a reporté à la fin octobre le lancement de ses nouvelles liaisons vers Londres et Genève.

Alors que le Sénégal vient d’enregistrer un 13eme décès du coronavirus et a fermé ses frontières jusqu’à la fin du mois, la compagnie nationale basée à l’aéroport de Dakar-Blaise Diagne et clouée au sol depuis le 21 mars a reporté au 25 octobre 2020 le lancement de sa nouvelle ligne vers Londres-Stansted, initialement prévu le 26 juin.

Les trois vols par semaine opérés en Airbus A321 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires (full flat) et 149 en Economie (avion pris en leasing chez Carlyle Aviation) restent programmés, avec selon Airlineroute des départs toujours mardi, vendredi et dimanche à 0h15 pour arriver à 6h25, les vols retour quittant la capitale britannique à 7h50 pour se poser à 14h05 (durée de vol moyenne 6h10). Air Sénégal sera sans concurrence sur cette ligne, la quatrième vers le Vieux continent après celles à destination de Paris-CDG, Marseille et Barcelone.

La cinquième, vers Genève-Cointrin, verra finalement le jour le 26 octobre au lieu du 18 juin initialement annoncé : avec là aussi des horaires presqu’inchangés, l’A321 décollant à 0h40 pour arriver à Genève à 8h25, et repartant de Suisse à 9h55 pour arriver à Dakar à 13h50. Air Sénégal sera là aussi sans concurrence.

La compagnie sénégalaise avait officiellement lancé en novembre dernier son « hub » de Dakar ; outre l’Europe, elle y propose aujourd’hui deux lignes domestiques (Ziguinchor et Cap Skirring), ainsi que des routes régionales vers Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana), Bamako (Mali), Banjul (Gambie), Bissau (Guinée Bissau), Casablanca (Maroc), Conakry (Guinée), Lagos (Nigeria), Niamey (Niger), Nouakchott (Mauritanie), Ouagadougou (Burkina Faso) et Praia (Cap-Vert). Air Sénégal prévoit également de desservir les Etats-Unis (New York, Washington).

Lancée en 2018, Air Sénégal exploite deux Airbus A319, deux A330-900, deux ATR 72-600, un Boeing 737-500 pris en leasing, et elle compte louer deux A321 chez Carlyle. En marge du Dubaï Air Show 2019, elle avait levé l’option d’achat sur deux autres A330neo, transformé en une commande de huit A220-300 au prix catalogue de 732 millions de dollars ; les premières livraisons sont attendues en 2021.

François Duclos/air-journal.fr

 

 

 


Laisser un commentaire