L’artémisia serait en rupture de stock à Dakar

Depuis quelques semaines, notre article pratique paru sur le blog à propos de l’Artémisia pour ses vertus contre le paludisme (cliquer sur ce lien)  fait partie des archives les plus consultées. Et pour cause: la plante passe pour être un remède possible au coronavirus. Selon Le Monde.fr, rien n’est moins sûr, si l’on en croit la polémique en cours à Madagascar (voir le second article ci-joint). En tout cas, le site Senegal Black Rainbow évoque en ce moment la ruée en cours vers l’Artémisia à Dakar.

 

L’artémisia enfin connue du grand public

Senegal Black Raibow. – Actuellement, trouver de l’artémisia à Dakar, voire au Sénégal relève du domaine de l’impossible. Nous avons appelé des dizaines de distributeurs de la tisane vendue sous le label Lion Vert, mais tous ont la même réponse. La tisane n’est plus dans les rayons, nous renseigne-t-on.

Certains revendeurs que nous avons appelé font savoir qu’ils devraient renouveler leurs stock au plus tard mardi prochain tandis que d’autres attendent un nouvel arrivage dans les 24 heures.

« J’imagine que vous voulez de l’artémisia. On n’en a plus monsieur », ironise un vendeur.

Cette ruée vers la tisane qui se vend comme de petits pains dans notre pays n’a rien de surprenant. Depuis quelques jours, les vertus thérapeutiques de la tisane sont vantées par Madagascar qui a même développé le Covid-Organics, un remède contre le Covid-19. Il peut être utilisé à titre préventif et curatif, selon Andry Rajoelina qui cite les chercheurs de l’IRMA (Institut malgache de recherches appliquées).

Distribuée à la population malgache, la tisane ne devrait pas donner ses premiers résultats avant quelques semaines. Mais, elle séduit déjà en Afrique. Dans un appel par visioconférence, Macky Sall a manifesté l’intérêt du Sénégal à disposer de quelques échantillons du Covid-Organics, sans écarter la possibilité de passer une commande.

Il n’en fallait pas plus pour que certains sénégalais voient en l’artémisia la solution dans un contexte de terreur marqué par l’expansion du coronavirus. Notre pays a déclaré 820 cas dont 296 guéris et 9 décès. La population est d’autant plus tétanisée que les cas issus de la transmission communautaire augmentent de jour en jour.

Le revers de la médaille, c’est qu’en dehors du fait qu’aucune preuve scientifique n’a été donnée sur l’efficacité de l’artémisia, les prix risquent de galoper alors qu’il était censé être à portée de toutes les bourses.

Un distributeur que nous avons câblé explique : « cette rareté du produit est le résultat de l’œuvre de certains revendeurs. Ils s’approvisionnent auprès des distributeurs sous un autre prétexte mais en réalité c’est pour le revendre plus cher ».

Dans les boutiques agréées le produit coûte 2.500 F, mais selon notre distributeur, certains revendeurs le cède au double voire au triple, de son prix initial.
Du côté du siège de la maison de l’Artémisia qui se trouve à Diamniadio, des sources renseignent qu’ils sont à pied d’œuvre pour approvisionner leurs distributeurs qui sont pris d’assaut.

Senegal Black Rainbow ·

 

 

Coronavirus : un « remède » à l’artémisia controversé à Madagascar

Lemonde.fr. – Le président Andry Rajoelina promeut un traitement à base de feuilles séchées de la plante, qui a par ailleurs fait ses preuves dans le traitement de maladies tropicales. Par Publié le 22 avril 2020 à 18h30 – Mis à jour le 23 avril 2020 à 08h16

A Antananarivo, le 20 avril 2020, le président malgache Andry Rajoelina présente le « remède » à l’artémisia, Covid-Organics, en traitement préventif et curatif du coronavirus.
A Antananarivo, le 20 avril 2020, le président malgache Andry Rajoelina présente le « remède » à l’artémisia, Covid-Organics, en traitement préventif et curatif du coronavirus. RIJASOLO/AFP

La nouvelle a fait le tour du monde. Dimanche 20 avril au soir, le président malgache Andry Rajoelina a annoncé que Madagascar était en possession d’un remède « vita malagasy » (made in Madagascar) aux vertus préventives et curatives contre le coronavirus. Le Covid-Organics, nom donné à ce traitement, est une tisane à base de feuilles séchées d’artemisia, produit par l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA).


Laisser un commentaire