Personne n’en parle : Au Sénégal, le paludisme tue plus que le Covid-19


Transmis par Senegal Black rainbow. – En 2017, le nombre de cas de paludisme confirmés dans notre pays a augmenté de 46 166 cas (sur une positivité de 395 706 cas) contre 349 540 cas 2016 identifiés dans deux zones différentes.

La zone Nord (Saint Louis, Matam, Louga) qui constitue la zone verte où on est à un pied de l’élimination et la zone Sud-Est (Diourbel, Kédougou, Kolda, Tambacounda, Kaolack) qui demeure la zone rouge où l’on constate une persistance des cas confirmés avec une augmentation des décès.

D’où l’accélération du contrôle du paludisme en vue de sa pré-élimination retracée dans le dernier plan stratégique du Programme national de Lutte contre le Paludisme (Pnlp) qui couvre la période 2016 à 2020.

Selon des bulletins épidémiologiques du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) compilant des données de 2014 à 2017, le nombre de décès dus au paludisme a effectivement baissé au Sénégal dans cette période. il est tombé de 500 en 2014 à 284 en 2017 en passant par 325 en 2016.

En 2013, le Sénégal a enregistré 815 décès, d’après le rapport 2017 de l’organisation mondiale de la santé (Oms) qui souligne que ce chiffre est le plus élevé entre 2010 et 2014.

par Senegal Black Rainbow ·

Assane SEYE-Senegal7/Astou Sall/galsen221.com


Laisser un commentaire