Compte rendu de la visite à Somone de la Maire adjointe de Cherbourg du 8 au 11 avril 2017

Samedi 8 avril 2017 Muriel Joseau-Marigné, maire adjointe de Cherbourg en charge des jumelages, a commencé sa visite protocolaire à Somone dans le cadre des 20 ans de l’association cherbourgeoise Téranga.

L’élue de Cherbourg a d’abord participé à la journée internationale du sport au service du développement et de la paix. Le comité national olympique et sportif venu en force à Somone, a organisé avec le centre Olympafrica une grande randonnée pédestre , un tournoi de futbolnet avec les enfants, et une séance de sensibilisation aux valeurs liées au sport : engagement, respect, tolérance, responsabilité.

Journée Internationale du sport au service du Développement et de la Paix

Samedi 8 avril 2017 Muriel Joseau-Marigné, maire adjointe de Cherbourg en charge des jumelages, a commencé sa visite protocolaire à Somone dans le cadre des 20 ans de l’association cherbourgeoise Téranga.

Madame Muriel Jozeau Marigné Maire adjointe de Cherbourg

600 enfants ont participé à la manifestation, appliqués, heureux, turbulents, un moment de communion et de ferveur avec les adultes qui ont eu fort à faire pour canaliser l’énergie de l’avenir du Sénégal.

Invitée à un mariage!

Madame la Maire félicitant la mariée

Une amie de Teranga avait invité les bénévoles de Teranga au mariage de sa sœur. Pour l’occasion, Madame la Maire adjointe avait revêtu un boubou traditionnel au milieu de 150 femmes à la beauté du diable, plus belles les unes que les autres, dans des couleurs chatoyantes, enturbanées telles des princesses des mille et une nuits.
Hypnotisés par la musique à fond, une centaine d’enfants rayonnants se sont déhanchés, pieds nus dans le sable.
Puis vers 22 heures, la mariée s’est annoncée, comme une apparition, toute de dentelle blanche vêtue. Elle a fait trois petits tours, le temps de saluer ses amis et recevoir les cadeaux, avant d’aller rejoindre son mari resté dans une autre maison.
À la différence de la France, le mariage des musulmans se fait obligatoirement à la mosquée, et si nécessaire à la mairie pour avoir un certificat.
Muriel Joseau-Marigné ne s’entendait pas sans doute à un tel accueil!
Elle a été très bien reçue par la Somonois, et elle a su trouver le propos juste, toujours souriante et bienveillante envers la grande famille de Somone auprès de laquelle Teranga faire son oeuvre depuis vingt ans.

Dimanche matin visite de la lagune

Dégustation d’huîtres à la lagune

Saliou, le charismatique président du comité de gestion de la lagune nous accueille avec enthousiasme pour nous présenter son « joyau » peuplé d’oiseaux et de poissons qui vivent dans cette eau saumâtre à l’abri des palétuviers.
Classé domaine protégé en 1999, la lagune (14 km de long) est surveillée et entretenue par 14 écogardes. C’est une vraie nurserie pour les balbuzards, aigrettes, sternes, pélicans et autres apis-apis qui vivent eux, en vol pendant 6 mois, ils se nourrissent, se reproduisent et dorment dans les airs, nous explique Sanko le guide ornithologue le plus fameux du Sénégal. » C’est pas la fin du monde » nous rassure-t-il .
Les Femmes jouent un rôle déterminant dans l’équilibre de ce fragile écosystème ; elles protègent la mangrove, pêchent et prélèvent délicatement les huîtres de palétuviers.
Le breton Norbert élève sur la lagune des huitres « bretonnes »qu’il nous fait déguster avec nos ​Amis de la Somone.
Moment délicieux sous le soleil d’Afrique.

La salle d’attente de la maternité inaugurée en présence de l’élue cherbourgeoise

Dimanche fin après-midi, la maire adjointe de Cherbourg a inauguré la salle d’attente de la maternité en compagnie du maire de Somone Boucar Sadji.

ll manquait à la maternité flambant neuve une salle d’attente. Depuis dimanche 9 avril, c’est chose faite grâce à l’action de l’association Teranga.
Somonois et Cherbourgeois, sous la houlette de Bucar Sadji, maire de la commune hôte, et de Muriel Jozeau-Marigné, maire adjointe de Cherbourg ont, en effet, inauguré ce nouveau lieu d’accueil en dévoilant la plaque commémorative. Ce vaste espace aéré, coloré, gai, abritera désormais les joies des futures mamans ou les angoisses des papas….
240 bébés naissent chaque année à la maternité, cocoones par deux sages-femmes, deux matrones et une infirmière sous la responsabilité de l’infirmier chef Pap’Ali qui s’occupe aussi du poste de santé situé juste à côté et géré par un comité de gestion présidé par Adama Lo en même temps que la maternité. Des jeunes de Douai associés à de jeunes Somonois sont à l’origine de la maternité dont ils ont construit les fondations , la municipalité de Somone ayant poursuivi et terminé la construction inaugurée le 14 juillet 2016. Plusieurs partenaires sont venus appuyer le projet : formation Santé Limousin, Horizon Sael, Lac Rose de Fréjus, Sauvons des vies et Teranga Cherbourg qui a financé la salle d’attente et fourni des équipements médicaux de pointe, grâce au concours notamment des artistes normands lors de la vente aux enchères du mois de juin.

 

Visite de la maison de la femme avec Mme Jozeau-Marigné

Dimanche après-midi, la visite protocolaire de la maire adjointe de Cherbourg s’est poursuivie à la maison de la Femme, rénovée par Teranga l’an dernier.
Nous continuons nos visites par la maison de la Femme, construite en 2004, puis réhabilitée en 2016 par l’association Teranga.

Échange de cadeaux avec le conseil consultatif des femmes et Muriel Jozeau Marigné

 

 

 

 

 

 

Le comité consultatif des femmes et les élus

Désormais, les Femmes y règnent en maîtresses incontestées, organisées en comité consultatif autour de la présidente Abibatou. Depuis un an, elles transforment le mil, les cacahuètes, fabriquent des nougats, des sirops, des savons, de l’eau de javel, travaillent le tissu pour en faire des nappes en batik…

Elles vendent tous ces produits dans une boutique qu’elles viennent d’ouvrir.
Muriel Jozeau-Marigné les félicite avec chaleur, soulignant la force des femmes dans toutes les cultures, et leur rôle déterminant au service des autres. Boucar Sadji, le maire de la Somone, insiste sur les chantiers énormes, les défis qui attendent le Sénégal dans ce contexte difficile :
« Le Sénégal compte sur les Femmes et leur volonté de développer leur pays pour promouvoir l’avenir de leurs enfants ».
En chœur, tous les trois – Muriel, Boucar et Abibatou – remercient les femmes et l’association Teranga pour ce bel outil, mis à leur disposition , qu’est la maison de la Femme.
Bravo à Abissatou, Diatou, Khadi, Khadidja, Pessemdy, Abi, Mafatou,Mareme, Seynabou, Awa, Marie et leurs Amies……
La visite se prolonge par un « goumbe » endiablé , danse traditionnelle des femmes à laquelle toutes et tous participent avec enthousiasme et élégance !!

Les femmes ont dansé

Lundi 10 avril
Visite du futur CDI et des commerces

Centre Somone

Chantier du Futur C.D.I

Conseil municipal: Cherbourg et Somone main dans la main

Conseil municipal à Somone

Madame la Maire , nous sommes toutes et tous très honorés de vous accueillir . Votre venue prouve que Cherbourg porte une attention particulière à la relation avec notre commune « ainsi Boucar Sadji, le maire, ouvre le conseil municipal.
Le ton est donné. Il s’agit pour lui, pendant 45 minutes d’un vibrant plaidoyer, à appeler Cherbourg à soutenir le développement de la Somone, garantie de Paix et de justice. Le Sénégal est un pays à « économie faible « . Le Sénégal est un pays démocratique qui de toutes ​ses forces veut le rester. Mais il lui faut un coup de pouce…Le « bras armé » de Cherbourg, l’association Teranga, creuse depuis 20 ans le sillon de l’éducation et de la santé, maîtres mots dans les pays en développement. Teranga a construit des classes, des sanitaires, aujourd’hui une aile de la maternité. Teranga a construit il y a de nombreuses années, puis réhabilité en 2016, la maison de la Femme, pilier du groupement des Femmes ; à ce jour, elles y transforment les céréales, cacahuètes, fabriquent des savons, de l’eau de javel, des nougats.
Le premier magistrat souligne l’importance de la formation des Femmes , dispensée par l’association : une femme éduquée , c’est une famille sauvée , »a écrit L.S Senghor.
Concernant la santé, le maire insiste sur la nécessité sanitaire d’un camion poubelle et souhaite que Cherbourg se sente concerné par cette équipement de salubrité publique.
Le Sénégal manque de médecins, de médicaments et la sécurité sociale n’existe pa. Mieux vaut faire de la prévention près des populations en éliminant au maximum les pollutions dangereuses.
Concernant l’éducation, il déplore les classes à 90 élèves et souhaite la construction d’un nouveau collège… bref, de multiples priorités, comme il le dit avec force et conviction, sont évoquées.
Il rappelle que la Somone est une commune jeune créée en 2009, sans réel pouvoir économique, qu’elle a besoin de tout, et il appelle de ses vœux que ce « compagnonnage avec Cherbourg » soit bénéfique aux populations et donne aux jeunes l’envie de rester dans leur pays.
Le montant du budget de la commune Somone est de 400 millions CFA soit 600 000 euros..
Très pertinent, très lucide Monsieur le Maire termine son allocution, sous les applaudissements nourris de l’assistance, en remerciant très chaleureusement Muriel Jozeau-Marigné et l’équipe Teranga, et donne la parole à l’adjointe au maire de Cherbourg qui remercie les élus pour l’exceptionnel accueil qui lui a été prodigué.
Elle affirme avec conviction que Cherbourg se doit d’être à leurs côtés et se doit de participer ​à leur développement, et de partager:
« Je vais aller au bout des pistes, je m’engage devant vous tous ».
Puis il est proposé aux élus de s’exprimer ; Maguette, Mamadou Gueye, Abdourahmane remercient avec enthousiasme l’association Teranga en témoignant de l’apport des interventions. Adama Lo, le président du centre de santé, plaide pour un développement abordable des soins, en particulier dentaires; les soins sont trop onéreux. Il évoque l’impossibilité de bien suivre les femmes enceintes du fait de l’absence d’échographie.
Puis les membres de Teranga, Abdou, Anne et Huguette invités à intervenir , disent combien ce partage avec les Somonois les enrichit, les rend heureux et leur ouvre l’esprit en développant l’écoute et le partage.
« Loin de me leser ta différence m’enrichit » a dit Saint Exupéry.
La séance est levée sur de chaleureux remerciements réciproques​ et des applaudissements, puis nous nous retrouvons à une soixantaine autour d’un délicieux couscous Sénégalais offert par la mairie de Somone.

Conseil municipal à Somone

Lundi soir repas de gala offert par la municipalité

Mardi 11 Avril 2017

La visite des écoles, grand moment d’émotion et de partage
La maire-adjointe de Cherbourg venue saluer les 20 ans d’activités de l’association Teranga à Somone, est rentrée ravie de son voyage. Voici les derniers échos de cette visite qui a permis de faire le tour des principales réalisations de l’association cherbourgeoise à Somone. Notamment les constructions de classes.
Muriel Joseau-Marigné était guidée par Mar Ciss, le maire adjoint de Somone, le responsable élu des écoles et le Président des relations internationales.

Ecole Somone 2

Visite à l’ École Somone2

Les 300 élèves les accueillent bien rangés en file indienne. A la main: des petits drapeaux sénégalais faits maison. Le directeur Mamoud Fall présente les réalisations de Teranga : le puits, trois classes, la réfection des sols cette année. Les visiteurs font le tour avec le Président du comité de gestion Mamoud Faye, la présidente des mamans Diatou , puis un enseignant lève les couleurs pendant que les enfants entonnent avec application l’hymne national :
« Le Sénégal est debout, tenons-nous par la main, épaule contre épaule.., »
En conclusion, Muriel Jozeau-Marigné invité tous les élèves » à construire le Sénégal de demain »

 

La case des tout petits

Visite à la case des tout petits

.Jolie petite école colorée , gaie où la directrice Awa attend la délégation avec ses 90 petits de 3 à 4 ans en tablier marron. En petite section – oh ! divine surprise! -la jeune maîtresse officie avec son bébé dans le dos, naturellement…Les enfants chantent la bienvenue en wolof et dansent au son du tam-tam, joué par une maîtresse. Ici Teranga a fourni le mobilier.

Visite à l’école maternelle

Visite à l’école maternelle

Pimpante avec ses jolies grilles en fer forgé bleu. Rama, la directrice, nous accueille dans sa classe et grande surprise : les bambins par groupe de cinq, les yeux rivés sur l’ordinateur, apprennent les nombres et les lettres !
De 8h à 13h, les 70 petits en blouse bleue jouent, dansent, chantent, au milieu du mobilier acheté par l’association de Cherbourg.

Accueil à l’école Somone1 de l’adjointe au maire de Cherbourg


D’entrée, le directeur Sékou Diedhiou accueille ses visiteurs les bras grands ouverts:rée, le directeur Sékou Diedhiou accueille ses visiteurs les bras grands ouverts:l’école Somone1 : séquence émotion

« Vous êtes ici chez vous »

Accueil à l’école Somone1 de l’adjointe au maire de Cherbourg

Les 615 élèves alignés en une belle haie d’honneur brandissent des petits drapeaux français et sénégalais, des pancartes » bienvenue Madame la Maire » , ou « merci Teranga » .., L’émotion saisit les Cherbourgeois mais nous ne sommes pas au bout…, nous dit Huguette Legros, de Teranga.
« Tout d’un coup, 60 choristes entonnent avec force et respect la MARSEILLAISE,
Nous nous figeons sur place entouré par les enseignants, la main sur le cœur et des larmes doucement roulent sur nos joues ….Puis l’hymne sénégalais retentit.

A l’école Somone 1 des élèves ont chanté “La Marseillaise”

Accueil de Madame Le Maire et hommage àTeranga

Le temps de retrouver nos esprits, nous nous dirigeons vers la salle des professeurs, le Directeur remercie Muriel et Cherbourg, Teranga pour les trois classes, les blocs sanitaires qui ont besoin d’être refaits et agrandis.

« A ce jour il y a une toilette pour 100 jeunes » déplore-t-il.
Puis il rend un hommage très appuyé à l’équipe enseignante, vantant son professionnalisme et son dévouement.

Six élèves impressionnés entrent et à tour de rôle remercient l’équipe Teranga, d’abord le Dr Legros « qui prend soin de notre santé », lequel docteur en est tout chamboulé ! Huguette et Martine qui les aident à bien grandir et Maggy pour le secourisme qui a déjà sauvé un élève.
Applaudie par les enseignants, les représentants des parents et les élus toujours amicalement à ses côtés, Muriel Joseau-Marigné insiste sur l’éducation, pilier du développement, et évoque l’excellente réputation de Somone 1, de son directeur et de toute son équipe.