Donnez-nous une info

Vous êtes témoin d’un événement dans la région de la Somone. Vous souhaitez annoncer une animation. Il suffit de remplir le commentaire ci-dessous.

(Pour les photos, sons ou vidéos, adressez les pièces jointes à l’adresse suivante:

contact@lasomone.com)

11 Comments

  1. Voillemin janvier 3, 2013 9:53   Répondre

    Choisie comme « parrain » (ainsi que d’autres Somonoises) de la manifestation, je vous informe de cet évènement …. à savoir: L’amicale des femmes du village artisanal de la Somone organise leur goumbe le samedi 5 et dimanche 6 janvier, place de l’école.

  2. ANNE janvier 22, 2013 12:18   Répondre

    Bonne nouvelle du Sénégal ! Elle ne concerne pas directement la Somone mais j’espère qu’elle réjouira les Somonois qui ne la connaissent pas encore et les lecteurs de ce blog.
    427 communautés ( villages et communautés rurales) ont pris l’engagement par la signature d’un acte solennel sur la place de Ziguinchor, de renoncer à l’excision et aux mariages précoces et forcés.
    C’est sur initiative d’une ONG qui oeuvre pour cela depuis de nombreuses années , TOSTAN ( où le personnel sénégalais est nombreux) ,
    que cet engagement a été pris.
    Les Diolas et les Mandingues qui habitent cette région pratiquaient, probablement depuis plusieurs siècles, cette coutume.
    Le journaliste qui a signé l’article paru dans le journal Walfadjri du 21 janvier 2013 , Mamadou Pope MANE, souligne que la campagne entreprise a été difficile « quasi impossible à combattre » , car outre les coutumes rappelées ci-dessus « la société considère cette campagne comme une autre tentative « Blancs » d’acculturer les Africains » .
    Il rappelle qu’un autre accord du même type avait été signé dans la région de Kédougou.
    Je crois me souvenir que cet accord, signé il y a environ 5 ans, concernait plus de 200 communautés.
    Réjouissons nous, en ce début d’année, que nos petites soeurs diolas et mandingues soient délivrées de ces fléaux qui causaient tant de souffrances.

    • sebire décembre 16, 2013 1:58   Répondre

      Attention de ne pas nous mêler des affaires du
      Sénégal et soyons humbles vis-à-vis des coutumes, cultures et traditions. Je suis contre l’excision et les mariages forcés mais je crois qu’il serait bon de se mettre en règle vis-à-vis des lois du Sénégal qui nous accueille, et ne pas donner de leçons.

      • Martine décembre 22, 2013 8:53   Répondre

        Madame, soyez rassurée, nos interventions dans les classes sont toujours faites avec l’accord et en présence de l’enseignant. Certes chaque pays a ses coutumes mais en ce qui concerne l’excision elle est interdite sous toutes ses formes au Sénégal depuis le 29 janvier 1999 et certaines condamnations ont d’ailleurs été prononcées. Nous ne faisons qu’un rappel à la loi.

  3. ANNE avril 4, 2013 11:14   Répondre

    Nouvelle information d’importance pour tous les Somonois et ils sont nombreux dans le village et dans la diaspora !
    J’envoie par courrier séparé un article du journal « sud » qui nous annonce la nomination, à la tête du comité de gestion de la lagune, de notre ami Saliou MBODJI.
    Il est chef des écogardes pour les quatre communes qui gèrent la lagune.Désormais, les responsabilités qui sont les siennes vont lui permettre de participer encore plus activement à la protection et à …notre connaissance de la lagune.
    Toutes nos félicitations et l’assurance que nous ferons tout pour l’aider dans ses nouvelles responsabilités !

  4. ANNE avril 5, 2013 12:26   Répondre

    Info à faire passer très rapidement car il y a urgence : demain 6 avril à 22 h30 sur FR3 passe le film « les pirogues des hautes terres » .
    C’est un très beau film, tiré du roman de Sembene OUSMANE, romancier et cinéaste sénégalais, « Les bouts de bois de Dieu » qui raconte l’histoire des grandes grèves des ouvriers du rail à Thiès en 1947 .Ce film a un autre intérêt : pour ceux qui le connaissent , Roch PETON y interprète le rôle du meneur. A vos postes de TV et enregistrez pour ceux qui n’ont pas FR3 …Comme nous !

  5. ANNE juin 28, 2013 4:15   Répondre

    Vers un vote unanime à l’Assemblée nationale ?

    Le 25 juillet a été adoptée à l’unanimité et sans débat par la commission des lois à l’Assemblée nationale sénégalaise une loi selon laquelle les femmes sénégalaises peuvent désormais transmettre leur nationalité à leurs enfants.
    Y aura-t-il unanimité lors du vote de la loi ?
    Sûrement !
    Le Sénégal est en marche …

  6. ANNE juillet 3, 2013 4:22   Répondre

    Nous n’avons pas attendu longtemps : l’Assemblée nationale a voté le texte à l’unanimité sans débat !
    Une Sénégalaise peut désormais transmettre sa nationalité à son conjoint et à ses enfants.
    A cette occasion, le Président Macky SALL a reçu quelques 2000 femmes dans les jardins du Palais présidentiel…dans la liesse !
    La Garde des Sceaux a précisé que ce n’était qu’un début et que le Sénégal s’appliquerait à appliquer les Conventions internationales qu’il a signés ( Droit des femmes, des enfants ) pour arriver à une parfaite égalité.
    Je vous envoie du soleil à tous !

  7. Hervé Legros juillet 21, 2013 2:03   Répondre

    Pas de commentaire particulier sur ce qui a été écrit auparavant ; simplement un rappel de l’appel que j’avais fait il y a quelques mois pour obtenir du matériel médical de toute sorte : de la blouse et du sparadrap à la table d’examen ou au défibrillateur
    AUCUNE réponse , aucune aide , c’est à désespérer !
    mais justement nous ne désespèrerons pas et continuerons notre travail « aux mains nues »

  8. DOUDOU FALL novembre 18, 2013 7:20   Répondre

    COUP DE « GUEULE »
    DEVELOPPONS LE LYCEE DE NGAPAROU /SOMONE POUR EVITER QUE LES ENFANTS S ARRETENT EN CM2 ….FAUTE DE PLACES
    Je constate que les communes de Ngaparou et de Somone développent leurs écoles élémentaires en y construisant des salles de classe….c est bien mais ce serait mieux s’ ils faisaient la même chose pour le lycée…
    Je m explique:
    1) pour accéder en 6éme, les élèves de Somone , Ngaparou et Nguèrigne qui sont en CM2 passent le CONCOURS D ENTREE EN 6 éme….
    2) quelque soit le nombre de candidats, le nombre d’admis sera toujours égal au nombre de places disponibles au lycée…DONC + DE PLACES + D ADMIS !!!!!!!
    3) Ce qui veut dire que si le LYCEE, qui est confronté à d’énormes difficultés jusqu’à envoyer ses éléves aux écoles élémentaires de Ngaparou et Somone faute de salles de classe pouvant abriter tous les élèves, n’évolue pas en infrastructures, la majeure partie des éléves s ‘arrêteront en CM2..
    4) JE DEMANDE AUX MAIRES, SI LES TEXTES NE LEUR PERMETTENT PAS DE S’OCCUPER DU LYCEE, D’ORIENTER AU MOINS LES PARTENAIRES VERS LE LYCEE Où IL N Y A QUE DES FILS DE NGAPAROU, SOMONE SURTOUT QUI Y ETUDIENT….ET POURTANT LE MAIRE SALY A FAIT CONSTRUIRE UN LYCEE!
    N.B..Le lycée Ngaparou/Somone polarise les communes de Ngaparou , Somone et le village de Nguérigne, et a surtout permis à leurs enfants qui étaient partis dans les villes d’étudier en rentrant chez eux….

  9. Abdoul ka février 5, 2014 9:41   Répondre

    BONJOUR!
    je travaille pour la société agro alimentaire dénommée TRANSVERSALE. Je suis le responsable chargé de la collecte des déchets plastiques à savoir les sachets et les gobelets internes et externes et dont j’ai pour mission de revendre aux industries de recyclages ou aux particuliers travaillant dans ce sens. Deux volets importants se dégagent par rapport au travail effectué, dans le sens que ces déchets une fois vendus, le profit obtenu s’oriente directement vers des actions sociales. Et aussi, ces déchets une fois recyclés et transformés auront une autre utilité pour la population, ce qui permettra éventuellement la réduction de ces déchets plastiques pour le bien être progressif dans notre milieu naturel.

Laisser un commentaire