Se faire bécoter par un oiseau au parc ornithologique de Nguerine

 

Un site touristique méconnu a attiré les bénévoles de Téranga lors de leur pause du dimanche. Ils sont allés découvrir l’élevage d’oiseaux et jardin botanique de N’Guérigne-Barabama, à quelques kilomètres de Somone. Récit de cette rencontre avec les oiseaux…

Sitôt passée la porte d’entrée, une douce fraîcheur nous envahit. La lumière qui filtre au travers de la végétation luxuriante semble adoucie et les cris et piaillements des oiseaux nous donnent l’illusion d’être entrés dans une sorte de jungle bien domestiquée.

Nous nous extasions déjà devant les couleurs chatoyantes des perroquets, aras, cacatoès et autres perruches sans savoir que nous n’en sommes qu’au début de notre découverte et que bien d’autres merveilles nous attendent.

Notre guide est très généreux en explications et ne ménage pas sa peine pour nous faire partager sa passion des animaux au travers de la relation affective qu’il entretient avec eux. Chacun a son nom propre et beaucoup sont invités à déployer leurs ailes ou leur crête, dévoilant avec panache l’extraordinaire palette de leurs couleurs.

Nous faisons connaissance avec Cindy, la star du parc, un cacatoès blanc comme neige, qui vit en semi-liberté dans cette partie du parc entièrement recouverte d’un filet quasi-invisible.

« Viens vite donner un baiser à papa ma belle, allez, dépêche-toi! ».

Et Cindy de descendre paresseusement de son perchoir pour venir poser tendrement son gros bec sur sa joue.

Un peu plus loin, deux petits perroquets nous saluent avec leurs voix de petites filles et dans une parfaite synchronisation: « Au revoir ! ». 

D’autres animaux cohabitent avec les oiseaux du parc: tortues, singes, wistitis, crocodiles…de majestueuses grues cendrées évoluent au milieu d’un grand espace agrémenté d’un bassin où trône un vénérable baobab au tronc gigantesque.

Nous ressortons éblouis de notre visite qui nous montre une fois encore l’extraordinaire richesse du monde animal et nous donne, plus que jamais, l’envie de le préserver.

Marie-Christine Mouchel

Prix du billet d’entrée: 5000 CFA

Cliquer sur l’image pour voir la video ci-dessus

Les membres de Téranga lors de cette petite sortie passionnante.

 


Laisser un commentaire